Calculer mes impôts

Le calcul complet de l’impôt des personnes physiques

Les grandes lignes du calcul de vos impôts sont présentées ci-dessous (pour les salariés) afin que vous puissiez comprendre comment vous pourrez réduire vos impôts. Pour faire le calcul complet et exact, utilisez Tax-Calc ou Tax-on-Web, ces applications sont plus fiables que n’importe quelle autre application.

1. Déterminez votre revenu net imposable

Déterminer d’abord votre revenu professionnel imposable en partant de votre revenu brut et en y déduisant vos frais professionnels (forfaitaires ou réels). Pour déterminer vos frais forfaitaires, utilisez la feuille de calcul prévue à cet effet (à télécharger ici).

Revenu professionnel imposable = revenu brut – frais professionnels

Notez l’avantage immédiat à déclarer des frais réels supérieurs au forfait légal : si votre revenu imposable tombe dans la tranche des 50% d’imposition, alors vos impôts diminuent de 50 eurocents pour chaque euro de frais au-dessus de votre forfait légal.
Voyez ici comment déterminer vos frais réels.

Ensuite déduisez les dépenses déductibles qui consistent en des dépenses faites pendant la période imposable et qui viennent en déduction des revenus professionnels imposables. Les dépenses principales permettant de réduire votre base imposable sont :

  • l’habitation propre et unique
  • les intérêts hypothécaires
  • les rentes alimentaires payées
  • les frais de garde d’enfants

Revenu net imposable = revenu professionnel imposable – dépenses déductibles

2. Déterminez votre imposition

Après avoir pris en compte tous les avantages fiscaux, l’impôt se calcule selon des barèmes progressifs avec une quotité de revenu exemptée d’impôt. Cela signifie qu’une partie de votre revenu n’est pas taxé.

Commencez par calculer votre quotité exemptée comme expliqué ci-dessous.

2.1 La quotité exemptée d’impôt

La quotité de revenu exempté d’impôt est de 7.130€ pour les revenus de 2016. Cette quotité exemptée est susceptible d’être augmentée en fonction de votre situation familiale.

Exemples pour l’exercice d’imposition 2017 (revenus de 2016) :

  • Si votre revenu net imposable ne dépasse pas 26.510 euros, le montant de base de la quotité du revenu exemptée d’impôt est de 7.420 euros au lieu de 7.130 euros.
  • Si vous avez un enfant à charge, vous bénéficiez d’une majoration de la quotité du revenu exemptée d’impôt de 1.520 euros.
  • Si vous avez 2 enfants à charge, vous bénéficiez d’une majoration de la quotité exemptée de 3.900 euros.
  • Si vous avez 3 enfants à charge, vous bénéficiez d’une majoration de la quotité exemptée de 8.740 euros.
  • Si vos revenus sont inférieurs à votre quotité exemptée d’impôt, vous ne devrez payer aucun impôt, ou vous pourrez même, dans certains cas, bénéficier d’un crédit d’impôt.

Quotité exemptée = 7.130€ + montant pour enfant(s) à charge

Déterminez enfin votre imposition en tenant compte des taux d’imposition comme expliqué ci-dessous.

2.2 Taux d’imposition pour les revenus de 2016

Si le total de votre revenu net imposable dépasse la quotité du revenu exemptée d’impôt, il est soumis à l’impôt. L’impôt sur le revenu est soumis aux barèmes progressifs. Le barème d’imposition comporte 5 tranches de revenus et donc 5 tranches d’imposition.

Tranches d'impositions 2017

Exemple : Soit un revenu net imposable de 32.000€, sans enfant à charge ni autre déduction, l’impôt « état » se calcule comme suit :

  • 25% sur la première tranche de revenu inférieure à 10.860€.
    Soit 10.860
    x 0.25 = 2.715
  • 30% sur la seconde tranche de revenu compris entre 10.860€ et 12.470€.
    Soit 30% x (12.470€ – 10.860€) = 30% x 1.610
    = 483
  • 40% sur la seconde tranche de revenu compris entre 12.470€ et 20.780€.
    Soit 40% x (20.780€ – 12.470€) = 40% x 8.310
    = 3.324
  • 45% sur la seconde tranche de revenu compris entre 20.780€ et 32.000€.
    Soit 45% x (32.000€ – 20.780€) = 45% x 11.220€ = 5.049€
  • En retirant la quotité de revenu exemptée d’impôt.
    Soit 25% de 7.130€ = 1.782,50

Soit un impôt « état » de : 2.715€ + 483€ + 3.324€ + 5.049€ – 1.782,50€ = 9.788,50€

Voici comment calculer votre impôt « état » :

Impôt état = tranche 1 de revenu net imposable X 25%
+ tranche 2 de revenu net imposable X 30%
+ tranche 3 de revenu net imposable X 40%
+ tranche 4 de revenu net imposable X 45%
+ tranche 5 de revenu net imposable X 50%
– tranche 1 de quotité exemptée X 25%
– tranche 2 de quotité exemptée X 30%
– tranche 3 de quotité exemptée X 40%

Ce calcul ne représente pas encore l’impôt total qui sera dû, il faudra ajouter l’impôt communal qui représente un pourcentage de cet impôt « état ». Ce pourcentage dépend de votre commune (de l’ordre de 5% à 8%, voir ici les taux de la taxe communale publiés par le SPF Finances).

2.3 Réductions d’impôts

Enfin viennent les réductions d’impôts. Sous certaines conditions, des dépenses donnent droit à une réduction d’impôt et ce, à concurrence d’un certain plafond.

Quelques dépenses donnant droit à une réduction d’impôt :

  • les primes d’assurance-vie individuelles
  • les amortissements en capital d'emprunt hypothécaire
  • les assurances-groupe et fonds de pension
  • les épargnes pension
  • l’acquisition de voitures propres
  • les chèques ALE et les titres-services
  • les dépenses en vue d’économiser l’énergie

Par exemple, pour les dépenses en vue d’économiser l’énergie :

La réduction d’impôt s’élève à 40 % des travaux effectivement réalisés. Il s’agit des sommes facturées TVA comprises.

Pour la déclaration 2011 (revenus 2010), cette réduction s’élève à maximum 2 770 euros par habitation.

Pour l’installation de panneaux photovoltaïques pour transformer l’énergie solaire en énergie électrique, le montant maximal de la réduction d’impôts est augmenté de 2 770 euros à 3 600 euros !

Pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal les travaux doivent être réalisés par un entrepreneur enregistré et vous devez avoir payé les factures pendant la période imposable indépendamment du moment de la réalisation des travaux.

Impôt état réduit = impôt état – réductions d’impôt

2.4 Votre imposition

Pour obtenir l’impôt total qui sera dû, il faut ajouter l’impôt communal qui représente un pourcentage de cet impôt « état réduit ». Ce pourcentage dépend de votre commune (de l’ordre de 5% à 8%, voir ici les taux de la taxe communale publiés par le SPF Finances).

Impôt total = impôt état réduit + taux de la taxe communale X impôt état réduit